Formação

Programme

"Ce qu’il me faut bien accentuer, c’est qu’à s’offrir à l’enseignement, le discours analytique amène le psychanalyste à la position du psychanalysant, c'est-à dire à ne produire rien de maîtrisable, malgré l'apparence, sinon au titre de symptôme." Lacan, J., « Allocution sur l’enseignement », Autres écrits, Paris, Seuil 2001, p. 299.

L’IIP offre une formation destinée à l’ensemble de la communauté psychanalytique, sans restriction de lignes de pensée. L’Institut accueille également les personnes intéressées à débuter ce chemin de connaissance personnel et collectif dans une dimension élargie et originale. Dans cette formation, nous réunissons des enseignant·es de divers milieux et écoles, impliqués dans la singularité et l’attention à autrui, donnant une valeur privilégiée à la parole. Nous prétendons une transmission faite de l’éthique du “gai savoir”, sachant que les enseignements sont le fruit de recherches personnelles et/ou collectives.

Notre approche s’inscrit dans la pratique et les enseignements de la psychanalyse depuis Freud, mais surtout chez Lacan, se distinguant par des lectures cohérentes, pluridisciplinaires et internationales. Nous promouvons une expérience collective de formulation théorique et de débat entre différentes lignes de pensée, avec le souci d’assurer une large accessibilité aux groupes historiquement exclus du champ psychanalytique et de penser les voies possibles d’une psychanalyse décoloniale. La recherche constante est un autre aspect pertinent de l’IIP, considéré et également mise en pratique dans notre formation.

Dans le cadre de la formation, nous proposons des études et des lectures menées par 16 enseignant·es de différentes nationalités, origines et formations. Notre objectif est de proposer une formation psychanalytique pertinente, ample et approfondie, ainsi que de proposer des activités de recherche, sociales et éditoriales. Nous privilégions les croisements théoriques avec d’autres domaines du savoir: sciences humaines, sociales, exactes et les arts.

Connaissez les professeur·es de la formation de l’IIP.

La nouvelle promotion débutera en septembre 2023, cliquez sur le bouton ci-dessous pour faire votre préinscription :

COURS DE 1ÈRE ANNÉE

Concepts et articulations

10 mois

Cours de deux heures ouvrant chaque mois de la formation. Cet espace sera utilisé pour travailler les bases théoriques qui seront utilisées par les autres enseignants durant le mois et qui, selon eux, sont importantes et nécessaires pour une meilleure compréhension de leurs cours. Ce cours est destiné à parler avec rigueur de manière claire et didactique des concepts de base de la psychanalyse avec les œuvres de Freud et Lacan comme fil conducteur.

Professeure : Mônica Godoy (Brésil)

Freud à travers ses textes

10 mois

Sigmund Freud est d’abord médecin et chercheur spécialisé dans l’anatomie cérébrale et le système nerveux. C´est au fil d´articles qu´il va donner à entendre, depuis ce point de départ, le chemin qu’il dessine et qui l’amène à l’invention de la psychanalyse. Ce cours propose une immersion dans une part de cette aventure freudienne. Des professeurs vont se saisir chacun d’un article de Freud et vont le visiter, le questionner, en extraire les lignes directrices, dire en quoi ce texte nourrit la clinique, une recherche en train de se faire, mais aussi dire les limites, les erreurs qui jalonnent, peut-être, le texte freudien.

L’ouverture des vingts premiers séminaires de Lacan

10 mois

Durant plusieurs décennies Jacques Lacan va tenir un enseignement, entre autres et peut-être surtout au long de son Séminaire. Il le dira à plusieurs reprises: il ne cherche pas à transmettre une connaissance. Son séminaire est un lieu de dire d´un psychanalyste, en position d’analysant.

J.Lacan ferme son texte “ La psychanalyse et son enseignement ” par ces mots: « Tout retour à Freud qui donne matière à un enseignement digne de ce nom, ne se produira que par la voie, par où la vérité la plus cachée se manifeste dans les révolutions de la culture. Cette voie est la seule formation que nous puissions prétendre transmettre à ceux qui nous suivent. Elle s’appelle : un style ».

Enseignement : insignis en latin ; ce qui est marqué d’un signe.

De quel signe et de quel style s´agit-t-il dans ce Séminaire ?

Pour explorer ces questions nous nous proposons d’étudier rigoureusement durant cette année chaque mois la première (ou les premières) phrase(s) d´un séminaire. Nous commencerons par le premier et continuerons ainsi, chronologiquement, jusqu’au dixième (pour la 1ere année) et du onzième jusqu’au vingtième (pour la 2ème année). Cette proposition sera bien-sûr l’occasion de tracer un sentier possible au sein de cet enseignement.

Décoloniser la psychanalyse

9 mois

Est-ce faire place à des voix étouffées par l´histoire des institutions psychanalytiques ? Est-ce le fait de construire une pensée critique à l´égard de certaines postures et théories issues de la découverte freudienne et de leurs effets ? Sans doute… Nous faisons le pari que ce mouvement nécessaire peut se faire à travers la pratique clinique, politique et théorique singulière. Dans ce cours trois psychanalystes, pratiquant sur trois continents différents, donneront à entendre, a partir de questions différentes, une incarnation possible de cette décolonisation.

Cours sur le suicidisme

Ces séances sont en lien avec les travaux les plus récents d’Alexandre Baril, sur la question du suicide et du suicide assisté.

La première séance porte sur l’échec des services de prévention du suicide pour les communautés LGBQ+/trans/non-binaires et comment ce qu´il appelle le suicidisme (l’oppression que vivent les personnes suicidaires à travers diverses formes de pathologisation, stigmatisation, discrimination, exclusion et incarcération) se conjugue avec l’hétérosexisme (homophobie) et le cisgenrisme (transphobie). 

La deuxième séance poursuit cette exploration du suicide et du suicide assisté. Cette séance porte sur ce qu’Alexandre Baril appelle une approche suicide-affirmative du suicide assisté, basée sur les approches trans-affirmatives, afin de mieux soutenir les personnes suicidaires en détresse.

Clinique mineure et éthique psychanalytique

La pratique de la psychanalyse requiert une éthique de la part de l’analyste. S’orienter dans une cure, c’est s’efforcer de ne pas perdre de vue le désir du sujet ; c’est réussir à cerner ce à quoi il tient et ce qui le fait tenir ; c’est savoir se taire et savoir pourquoi l’on intervient. Pareille éthique ne peut être figée une fois pour toute. Elle ne se confond pas avec les préceptes d’une quelconque morale. Elle n’est jamais de l’ordre d’une confession bienveillante. Elle est sans contenu. 

Pourtant, ces dernières années, à de nombreuses reprises, des psychanalystes ont pris position au nom de leur éthique dans des questions de société : mariages homosexuels, filiations et procréations médicalement assistées, transidentités… trop souvent, la pratique de la psychanalyse s’est alors transformée en juge et en experte des moralités : la psychanalyse savait, la clinique confirmait et l’analyste décidait du bien ou du mal pour la société.  

Le cours propose de revenir aux textes politiques de Freud : « Totem et tabou », « Malaise dans la civilisation », « Au-delà du principe de plaisir », « Pourquoi la guerre », « Psychologie des foules et analyse du Moi »… L’objectif de cette relecture est double : d’une part, renouer et embrasser à nouveaux frais l’éthique psychanalytique et, d’autre part, s’efforcer de démontrer, grâce aux critiques dites « minoritaires » (celles des féministes, des gender et des queer studies) en direction de la psychanalyse, la possibilité de travailler à une clinique qui se conjuguerait sur un mode mineur.

Construction de cas clinique

8 mois

La construction de cas clinique est une pratique qui fait partie du cœur même de l´histoire de la découverte freudienne. Ce cours s’inscrit donc dans cette longue tradition indissociable de l’éthique même de la psychanalyse. Dans ce cours, un des professeurs de l´IIP présentera de façon resserrée une situation clinique issue de sa propre pratique analytique. Il s’agira pour lui/elle de montrer et démontrer la construction possible du cas et y extraire l´invention propre, entre la structure et la singularité. Une large place sera réservée à la discussion et au débat suite à cette présentation clinique.

Temps d’écoute

10 mois

Rencontre de deux heures à la fin de chaque mois de la formation qui a pour vocation d’accueillir des questions et remarques liées aux contenus des enseignements et à la formation en générale. La parole sera dans cet espace entendue dans la singularité de chacun, à partir de l’éthique de la psychanalyse. Ces rencontres mensuelles sont ouvertes à la contingence des demandes de ceux qui le désirent.

COURS DE LA 2ÈME ANNÉE

Freud à travers ses textes

10 mois

Sigmund Freud est d’abord médecin et chercheur spécialisé dans l’anatomie cérébrale et le système nerveux. C´est au fil d´articles qu´il va donner à entendre, depuis ce point de départ, le chemin qu’il dessine et qui l’amène à l’invention de la psychanalyse. Ce cours propose une immersion dans une part de cette aventure freudienne. Des professeurs vont se saisir chacun d’un article de Freud et vont le visiter, le questionner, en extraire les lignes directrices, dire en quoi ce texte nourrit la clinique, une recherche en train de se faire, mais aussi dire les limites, les erreurs qui jalonnent, peut-être, le texte freudien.

L’ouverture des vingts premiers séminaires de Lacan

10 mois

Durant plusieurs décennies Jacques Lacan va tenir un enseignement, entre autres et peut-être surtout au long de son Séminaire. Il le dira à plusieurs reprises: il ne cherche pas à transmettre une connaissance. Son séminaire est un lieu de dire d´un psychanalyste, en position d’analysant.

J.Lacan ferme son texte “ La psychanalyse et son enseignement ” par ces mots: « Tout retour à Freud qui donne matière à un enseignement digne de ce nom, ne se produira que par la voie, par où la vérité la plus cachée se manifeste dans les révolutions de la culture. Cette voie est la seule formation que nous puissions prétendre transmettre à ceux qui nous suivent. Elle s’appelle : un style ».

Enseignement : insignis en latin ; ce qui est marqué d’un signe.

De quel signe et de quel style s´agit-t-il dans ce Séminaire ?

Pour explorer ces questions nous nous proposons d’étudier rigoureusement durant cette année chaque mois la première (ou les premières) phrase(s) d´un séminaire. Nous commencerons par le premier et continuerons ainsi, chronologiquement, jusqu’au dixième (pour la 1ere année) et du onzième jusqu’au vingtième (pour la 2ème année). Cette proposition sera bien-sûr l’occasion de tracer un sentier possible au sein de cet enseignement.

Cours sur les structures psychiques (névrose - psychose - autisme)

9 mois

Névrose et psychose 

De quoi s’agit-il vraiment lorsque l’on pense aux structures cliniques au 21e siècle ?

Mônica Godoy et Fabrice Bourlez s’intéresseront aux concepts de névrose et de psychose à la lumière de perspectives théoriques et cliniques stimulantes.

L’idée est de faire un lien entre la théorie et la pratique, avec les étudiants, en faisant avancer la compréhension éthique du maniement de la psychanalyse.

Autisme

Dans ce cours nous traiterons de l´autisme avec des personnes concernées. Nous chercherons à dire ce que nous savons aujourd´hui de ce spectre, loin des clichés, des préjugés, des postures dogmatiques. Nous partirons d´expériences personnelles, individuelles, d´expériences d’ateliers de médiation, d’expériences cliniques. Nous chercherons à voir comment un-e psychanalyste peut jouer un rôle auprès d’une personne autiste, avec humilité, sans avoir pour boussole, comme c’est encore trop souvent le cas, des croyances sans fondements et des a priori neurocapacitistes.

Décoloniser la psychanalyse

2 mois

Cours sur le suicidisme

Ces séances sont en lien avec les travaux les plus récents d’Alexandre Baril, sur la question du suicide et du suicide assisté.

La première séance porte sur l’échec des services de prévention du suicide pour les communautés LGBQ+/trans/non-binaires et comment ce qu´il appelle le suicidisme (l’oppression que vivent les personnes suicidaires à travers diverses formes de pathologisation, stigmatisation, discrimination, exclusion et incarcération) se conjugue avec l’hétérosexisme (homophobie) et le cisgenrisme (transphobie). 

La deuxième séance poursuit cette exploration du suicide et du suicide assisté. Cette séance porte sur ce qu’Alexandre Baril appelle une approche suicide-affirmative du suicide assisté, basée sur les approches trans-affirmatives, afin de mieux soutenir les personnes suicidaires en détresse.

Clinique mineure et éthique psychanalytique

La pratique de la psychanalyse requiert une éthique de la part de l’analyste. S’orienter dans une cure, c’est s’efforcer de ne pas perdre de vue le désir du sujet ; c’est réussir à cerner ce à quoi il tient et ce qui le fait tenir ; c’est savoir se taire et savoir pourquoi l’on intervient. Pareille éthique ne peut être figée une fois pour toute. Elle ne se confond pas avec les préceptes d’une quelconque morale. Elle n’est jamais de l’ordre d’une confession bienveillante. Elle est sans contenu. 

Pourtant, ces dernières années, à de nombreuses reprises, des psychanalystes ont pris position au nom de leur éthique dans des questions de société : mariages homosexuels, filiations et procréations médicalement assistées, transidentités… trop souvent, la pratique de la psychanalyse s’est alors transformée en juge et en experte des moralités : la psychanalyse savait, la clinique confirmait et l’analyste décidait du bien ou du mal pour la société.  

Le cours propose de revenir aux textes politiques de Freud : « Totem et tabou », « Malaise dans la civilisation », « Au-delà du principe de plaisir », « Pourquoi la guerre », « Psychologie des foules et analyse du Moi »… L’objectif de cette relecture est double : d’une part, renouer et embrasser à nouveaux frais l’éthique psychanalytique et, d’autre part, s’efforcer de démontrer, grâce aux critiques dites « minoritaires » (celles des féministes, des gender et des queer studies) en direction de la psychanalyse, la possibilité de travailler à une clinique qui se conjuguerait sur un mode mineur.

Construction de cas clinique

8 mois

La construction de cas clinique est une pratique qui fait partie du cœur même de l´histoire de la découverte freudienne. Ce cours s’inscrit donc dans cette longue tradition indissociable de l’éthique même de la psychanalyse. Dans ce cours, un des professeurs de l´IIP présentera de façon resserrée une situation clinique issue de sa propre pratique analytique. Il s’agira pour lui/elle de montrer et démontrer la construction possible du cas et y extraire l´invention propre, entre la structure et la singularité. Une large place sera réservée à la discussion et au débat suite à cette présentation clinique.

Temps d’écoute

10 mois

Rencontre de deux heures à la fin de chaque mois de la formation qui a pour vocation d’accueillir des questions et remarques liées aux contenus des enseignements et à la formation en générale. La parole sera dans cet espace entendue dans la singularité de chacun, à partir de l’éthique de la psychanalyse. Ces rencontres mensuelles sont ouvertes à la contingence des demandes de ceux qui le désirent.

Professeur : Hugo Valente (Brésil)

Mon IIP
Français

S'ABONNER À
LA NEWSLETTER DE L’IIP

NOUVEAUTÉ, ARTICLES ET AGENDA

Bárbara Guatimosim

Psychologue, psychanalyste, membre de l’École des Forums du Champ Lacanien de Belo Horizonte, Brésil. Elle a publié plusieurs articles dans divers revues et collections de psychanalyse. Master et doctorat en études littéraires. Axe de recherche: littérature et psychanalyse.

Constructions du corps:

Le corps, pour tout humain, n’est pas une matière donnée et garantie, mais une construction. La formation narcissique du moi, l’impact réel des pulsions et la rencontre avec le langage étrange de l’Autre sont liés à la constitution du sujet, conséquence d’un lien. Nous entendons, en trois rencontres, faire un dépistage clinique, théorique et littéraire de ces corps et des vicissitudes que subissent leurs constructions.

Cours de six heures divisé en trois mois.

Espace / temps de l’écoute:

Rencontre de deux heures à la fin de chaque mois de la formation qui a pour vocation d’accueillir des questions et remarques liées aux contenus des enseignements et à la formation en générale. La parole sera dans cet espace entendue dans la singularité de chacun, à partir de l’éthique de la psychanalyse. Ces rencontres mensuelles sont ouvertes à la contingence des demandes de ceux qui le désirent.

Bárbara Guatimosim

Bárbara Guatimosim é psicóloga e psicanalista. Membro do Fórum do Campo Lacaniano BH, EPFCL – Brasil, artigos publicados em várias revistas e coletâneas de psicanálise. Mestre e Doutora em Estudos Literários, linha de pesquisa: Literatura e Psicanálise. Participante de iniciativas e movimentos que têm como referência o Discurso analítico e a ética da diferença.

Mônica Godoy

Mônica Godoy, psicóloga, psicanalista e analista ambiental, mestre em Análise e Modelagem de Sistemas Ambientais pela UFMG. Especialista em Resíduos Sólidos, com 30 anos de experiência clínica, e peregrina numa jornada transdisciplinar de escutar com todos os poros.

Fabrice Bourlez

Fabrice Bourlez é psicanalista. Doutor em filosofia, ele ensina na Ecole Supérieure d’Art et de Design de Reims e no Institut d’Etudes Politiques Sciences-Po Paris. É também cotitular da cadeira Troubles, dissidences et esthétiques na Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris

É professor do IIP desde sua criação. Entre suas publicações estão Pulsions Pasoliniennes (Presses du Réel/Franciscopolis, 2015) e Queer Psychanalyse (Hermann, 2018. Traduções: espanhol 2020, italiano 2022).

Ceren Korulsan

Ceren Korulsan é psiquiatra e psicanalista em Istambul, Turquia. Membro do IF- EPFCL assim como membro-fundadora da Association de Psychanalyse en Recherche em Istambul, ela ensina atualmente na universidade de Bahçeşehir no departamento de master em psicologia. Tradutora do livro de Antonio Quinet: La cité et ses maîtres fous. Co-autora do livro intitulado « Lacan au-dela des frontières” (Stylus, 2021).

Joseph Rouzel

Joseph Rouzel trabalhou por muitos anos como educador especializado junto a diversos públicos. Ele é psicanalista e poeta. Graduado em etnologia pela École des Hautes Études en Sciences Sociales. Joseph Rouzel dirige o « Institut européen psychanalyse et travail social » (Psychasoc). Participou da criação da associação « Psychanalyse sans frontière » (PSF) e da associação l’@psychanalyse. É membro da Sociedade dos poetas franceses.

Rudy Goubet Bodart

Rudy Goubet Bodart estudou psicologia clínica e etnopsiquiatria e trabalhou em várias instituições no norte da França (centros sociais, hospital geral e atendimento psiquiátrico) antes de se estabelecer como psicanalista na Ásia, em Cingapura.

Uma abordagem psicanalítica da máscara: para uma nova psicopatologia da vida cotidiana?

A situação viral em que o mundo mergulhou há um ano, agora dá a oportunidade de dar uma olhada no objeto que provavelmente melhor simboliza o período atual: a máscara. Em que e como esse objeto, que usamos na pele do rosto e que irrompeu em nosso cotidiano, pode questionar a psicanálise?

Curso de 6 horas em 3 meses

Jalil Bennani

Jalil Bennani é psiquiatra e psicanalista em Rabat (Marrocos). É autor de várias obras, principalmente: Le corps suspect (Galilée, 1980), Psychanalyse en terre d’islam (2018), Un psy dans la cité (prêmio Grand Atlas 2013), Un si long chemin – Paroles de réfugiés au Maroc, (2016), Des djinns à la psychanalyse, nouvelle approche des pratiques traditionnelles et contemporaines.

 Pesquisador associado ao CRPMS da Universidade de Paris, é titular da Habilitation à diriger les recherches (Universidade de Nice Sophia Antipolis). Recebeu, em 2002, o prêmio « Prix Sigmund Freud de la ville de Vienne » pelo conjunto de sua obra.

Benoît Le Bouteiller

Benoît Le Bouteiller, psicanalista, diretor do Instituto Internacional de Psicanálise, editor e professor de pós-graduação em psicanálise da Universidade Unis-MG, Brasil.
Membro da Fondation Européenne pour la Psychanalyse. Membro da Korean Mathematical Society, da Cambridge University Linguistic Society, da European Anthropological Association e da Société Française de Philosophie.